Tissons la Solidarité

met en place sa formation 

De gauche à droite Xavier Royer, Directeur département TMC OPCALIA, Mathilda May, Marraine de l’association, et Dominique Gillier, Vice-Président du Conseil Economique, social et environnemental, Rapporteur de l’avis du CESE sur les Certificats de qualification professionnelle, Chargé de mission à la prospective à la CFDT.

De gauche à droite Xavier Royer, Directeur département TMC OPCALIA, Mathilda May, Marraine de l’association, et Dominique Gillier, Vice-Président du Conseil Economique, social et environnemental, Rapporteur de l’avis du CESE sur les Certificats de qualification professionnelle, Chargé de mission à la prospective à la CFDT.

Télécharger l'article en pdf

Matthieu Giovannone, Président de Tissons la Solidarité et sa Directrice Générale, Caro- line Portes, ont présenté en décembre dernier leurs résultats en présence de Xavier Royer, Directeur département TMC OPCALIA et de Dominique Gillier, Vice-Président du Conseil Economique, social et environnemental.

Tissons La Solidarité regroupe 70 chantiers ou entreprises d’insertion par l’activité économique, tous spécialisés dans le recyclage de vêtements de seconde main. Depuis sa création, 13 000 salariés en insertion sont passés par les chantiers et les entreprises du réseau. Aujourd’hui, les associations du réseau Tissons la Solidarité emploient 1 900 salariés, à 83 % des femmes encadrés par 400 salariés permanents.

Tissons la Solidarité est le premier acteur du monde associatif à avoir su rassembler autour d’un projet fédérateur et concret des univers aussi différents que les mondes de l’économie sociale et solidaire, du luxe ainsi que celui de l’économie classique.

Ensemble, et avec le soutien des pouvoirs publics, ils ont apporté une réponse concrète et efficace aux femmes en situation de précarité en leur permettant un retour à l’emploi grâce à la création de deux formations professionnelles Vendeuses Conseil et Retoucheuses en 2014.

Ces formations, qui ont pour finalité l’emploi pérenne dans les entreprises du prêt à porter de l’économie classique, sont toutes deux :

• adaptées aux talents des salariées en insertion ;

• délivrées par des professionnels du luxe ;

• élaborées à partir de programmes conçus par des entreprises du luxe.

Pour mettre en oeuvre ces formations, le réseau Tissons la Solidarité a mis en place un plan de développement qualitatif afin d’avoir des structures conformes aux outils de l’économie classique.

Les résultats montrent un taux de retour à l’emploi supérieur à la moyenne nationale.

- Rapport de Pôle Emploi (2016) pour une POEC (Formation collective) : 50 % de taux de retour à l’emploi 6 mois après la formation

- Dans le cadre de Tissons : 50 % de taux de retour à l’emploi à la fin de la formation

- Dans le rapport de l’IGAS en 2013, le taux de retour à

l’emploi dans l’Insertion par l’Activité Économique est de : 11,70 % en emploi pérenne Tissons la Solidarité : 31 % en 2015.

 Mais en 2016, le réseau Tissons la Solidarité décide d’aller plus loin dans sa rencontre avec le monde de l’entreprise. Le réseau quitte le monde des formations professionnelles de l’insertion par

l’Activité Économique et met en place sa formation au sein du monde des entreprises de l’Habillement.

Il permet, pour la première fois en France, de faire bénéficier aux salariées en insertion d’une formation autrefois réservée aux salariées du milieu ordinaire.

Grâce à Opcalia et les Fonds Paritaires, le réseau pro- pose une action de formation collective (POEC : Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective) à l’initiative des branches professionnelles de l’habillement financée par OPCALIA et les fonds paritaires. Cette formation permet aux salariées en insertion d’obtenir un CQPI (Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches) Vendeur Conseil.

Autre initiative, le réseau Tissons la Solidarité accompagne ses actions d’une campagne de communication qui commence par la mise en place d’une signature publicitaire. Cette signature est visible, depuis le début décembre 2016, sur plus de 10 000 tote bags distribués dans toutes les associations du réseau et chez toutes les marques partenaires, dont le Comptoir des Cotonniers qui a fourni le tissu nécessaire à la confection des sacs.

Ce tote bag contient un manifeste qui explique les missions de Tissons la Solidarité et met en avant le talent des salariées en insertion, il reprend également une lettre de Mathilde May, Marraine du Réseau, très proche de la cause des femmes.