Capitale mondiale de la mode, la France offre de nombreuses opportunités d’emplois, que ce soit dans la création, la conception ou la commercialisation. Le secteur recherche tous niveaux de formation mais exige de réelles compétences techniques et une connaissance approfondie du secteur, sans compter une vraie passion. Tissons la Solidarité s’attache à donner toutes les compétences nécessaires aux salariés en insertion pour se frayer une place dans cet univers.

Aujourd’hui encore, la mode vit de grands changements. Un nombre exponentiel de marques se crée, l’offre augmente sans cesse et l’évolution des habitudes de consommation impactent directement le secteur.
A l’heure où la population française prône les engagements écologiques et les démarches responsables, certains professionnels de la mode, estiment même que le marché de la seconde main dépassera, en volume, celui de la fast fashion (renouvellement régulier des collections par les marques, pour produire à bas coûts). Ainsi, l’upcycling, ou l’art de transformer en vêtements neufs des habits ou tissus usagés, connaît un grand succès auprès de toutes les générations.

Conscient de ces évolutions, Tissons la Solidarité adapte son accompagnement et ses formations pour répondre aux besoins des professionnels de la mode.

Directeur/trice artistique ou de style :
Sa mission : Il/ Elle donne l’impulsion artistique et porte la responsabilité créative de la collection jusqu’à sa présentation à l’équipe commerciale. Dirige et valide les recherches de matières et thématiques des collections. Définit l’image de la marque, détermine son identité visuelle et fixe les orientations de communication.

Directeur / trice de collection :
Sa mission : Il/Elle définit les étapes de la construction des collections à partir des études commerciales et marketing. Gère un budget de collection et dirige les équipes de création, de développement et les ateliers afin qu’elles répondent aux demandes de la direction artistique ou de la direction de style. Supervise les commandes et les arrivages tissus et fournitures pour les prototypes, gère leur fabrication et livraison. Suit le déroulement de collection à travers la mise en place d’un rétro-planning et présente les collections aux équipes commerciales.
Coordination de collection : Sa mission Il/Elle travaille en relation avec la direction de collection et coordonne les relations studio/atelier. Répartit le travail dans les ateliers et lui rapporte les remarques et rectifications après les essayages.

Fashion designer :
C’est le créateur d’une Marque. Le/la designer de mode crée les modèles d’une collection de prêt-à-porter ou de haute couture. Avant de créer une collection, le designer de mode effectue des recherches afin de trouver ou définir les futures tendances. Pour cela, il peut s’appuyer sur les bureaux de style qui décryptent les futures tendances en termes de couleurs, textures, motifs et autres. Il conçoit ensuite des « moodboards », soit des planches d’ambiance qui regroupent des couleurs, matières et autres inspirations issues de tous les domaines de l’art et apparentés (design, architecture, photographie, paysage…) qui définiront le thème sa future collection. Un créateur crée sous son nom pour lui ou pour une Marque.

Le styliste :
Il conseille le créateur mais aussi les personnes qui l’emploient. De nombreuses personnalités font appel à ses services et savoir-faire pour des sorties officielles par exemple. Il est amené à donner son avis sur les nouvelles collections au niveau du choix des matières (lin, coton, soie, mailles, velours, imprimés écossais, fleuris, léopard…), des coloris… Le styliste sait faire bouger le monde vestimentaire et les mentalités en proposant des nouvelles tendances. Pour cela, il doit être à l’affût des nouveautés mais aussi celles proposées par les entreprises concurrentes, détecter les tendances de demain. Le styliste peut créer anonymement (pour un créateur ou une marque)

Chef de produit :
Sa mission : Il/Elle définit la construction du plan de collection de son secteur à partir des études de marché, analyses de ventes, décryptage et suivi de l’environnement concurrentiel. Explique au styliste les orientations de la collection à travers le positionnement des produits et l’évolution du marché. Recherche les fournisseurs et les fabricants et gère les coûts de fabrication d’un prototype.

Infographiste :
Sa mission Il/Elle travaille avec les stylistes sur les imprimés, les étiquettes, les motifs placés et l’habillage du produit. Dans certaines entreprises, gère intégralement l’outil informatique (logiciel de conception et dessin assistés par ordinateur, palette graphique…).
Chef de Groupe/ responsable développement : Sa mission Il/Elle pilote une équipe de chefs de produits au sein d’un département (maille, accessoires…). Se présente comme l’équivalent de la direction de collection sur toute la partie étude de marché, analyse des ventes, marketing, recherches et achats des matières premières et des accessoires, fabrication et négociation pour le prototypage d’une collection.

Acheteur/se de produits finis :
Sa mission : Il/Elle négocie et achète des produits directement dans les usines en transformant ou non les modèles soit pour des marques en nom propre, soit pour le e-commerce.

L’ingénieur textile :
Il doit s’adapter constamment aux besoins de l’industrie et aux désirs des consommateurs. L’innovation est donc au cœur de son métier. Il assure ainsi une veille technologique pour connaître toutes les dernières évolutions en matière de textile, analyse les nouveaux besoins pour proposer de nouveaux textiles ou améliorer l’existant. En étroite collaboration avec les services marketing, production et commercial, il peut intervenir à tous les stades de la chaîne de production. Par exemple, il peut être chargé de gérer la production, de contrôler la qualité et de mener des essais en laboratoire. Il peut également planifier et superviser tous les procédés de finition.

Le/la modéliste donne vie aux créations du styliste :
Sa mission : Il/Elle crée et met au point les toiles ou patronages cartons à partir des croquis fournis par les stylistes. Confectionne et retouche (si nécessaire) les prototypes dans les tissus de la collection.
Quand le/ la modéliste dirige l’ensemble des modélistes, patronniers, couturiers (ères), petites mains (pour la couture) de l’atelier, il/elle devient 1er d’Atelier.

Le patronnier-gradeur / la patronnière-gradeuse
Il établit les tailles d’un vêtement à partir d’un modèle standard afin d’en réaliser les patrons définitifs. Sur la chaîne de fabrication, il/elle intervient après le modéliste

Brodeuse / brodeur :
Il réalise les motifs qui lui sont commandés par les créateurs.

Costumier / Costumière :
Il /Elle peut s’appeler créateur de costumes, chef costumier, habilleur dans le milieu audiovisuel et cinématographique, et de costumier réalisateur dans le domaine théâtral. Généralement, il confectionne des vêtements qui correspondront au mieux au mode d’expression : théâtre, danse, opéra, cinéma… et à la période (moyen-âge, renaissance, époque contemporaine…).

Dentellière / dentelier :
Il travaille la dentelle sur des matières différentes (soie, lin, chanvre…) à partir d’un modèle dessiné sur un papier. Il reproduit minutieusement un motif dessiné par un styliste ou créateur. Il/elle utilise pour cela toutes les techniques de fabrication de dentelles. Il peut également restaurer des vêtements ou objets déjà ornés de dentelle.

Le/la contrôleur (euse) de qualité spécialisé(e) dans la mode et le luxe :
Il/Elle surveille et contrôle la qualité des produits. Il/elle détecte les défauts de production et émet un diagnostic.

Le Coupeur (euse) :
Impossible de fabriquer vêtements et accessoires sans passer par le(la) coupeur(euse). Son rôle : effectuer le placement, traçage et découpage (manuel ou à l’aide d’une machine) des pièces qui composent un article. Il/elle intervient après le patronnier-gradeur et doit scrupuleusement respecter les mesures qui lui sont communiquées, au risque de devoir gâcher des milliers de pièces.

Tailleur :
Le tailleur crée des vêtements de A à Z. Il commence par prendre les mesures du client. Sans cette étape, il ne pourra coudre le produit de son client. Après cela, il dessine le patron, étudie le modèle avec minutie, réalise la coupe du tissu et passe à la couture. Il choisit le matériel nécessaire (fils, aiguilles, etc.) et réalise le décatissage, une technique de repassage à vapeur. Le client essaye le vêtement afin que le tailleur puisse réaliser si besoin les retouches et les rectifications finales. Après ces étapes, il procède à la finition (surpiqûres, poches…).

Couturière :
Le métier de couturier consiste à créer des vêtements de toute sorte. Il se charge de concevoir de nouveaux modèles, de raccommoder des habits déchirés, de retailler des vêtements trop larges… Toutes les interventions qu’il réalise peuvent être faites à la main ou avec une machine à coudre.

Mécanicien en confection :
Le mécanicien en confection doit suivre les consignes de fabrication, préparer les outils et les matériaux dont il a besoin, aménager correctement son poste de travail, assembler et monter les pièces pour réaliser un vêtement. Il devra également approvisionner les machines de l’atelier.

Le retoucheur ou retoucheuse :
Pantalon ou jupe à raccourcir, resserrer ou élargir… le retoucheur ou plutôt la retoucheuse (poste très souvent occupé par une femme) modifie des vêtements à la demande des clients.

Le/la repasseur(se) :
Il met en forme, repasse ou réalise diverses opérations de finition (épluchage, fixation de perles, …) sur des articles à base d’étoffes (vêtements, linge de maison, …) manuellement ou à l’aide de machines. Intervient selon les règles de sécurité et les impératifs techniques et économiques de production (qualité, productivité, délais). Il/elle peut effectuer des opérations de réparation d’articles ou les conditionner. Il/elle peut également coordonner une équipe.

Maroquinier :
Spécialiste du cuir, le maroquinier/maroquinière fabrique les objets de la vie courante : sac à main, valise, porte-monnaie, portefeuille, étui à clés, ceinture… Le sellier/ sellière est, quant à lui, spécialisé(e) dans la réalisation de selles, d’habillages d’objets ou d’intérieurs pour les automobiles et les bateaux, par exemple.

Piqueur :
Le/la piqueur(euse) est un(e) professionnel(le) qui donne une forme à la maroquinerie, aux objets, aux chaussures et aux vêtements en cuir.

Responsable achats tissus et fournitures :
Sa mission : Il/Elle négocie et achète les tissus et les accessoires retenus pour la collection. Répartit et envoie toutes les matières premières dans les différents sites de fabrications.

Responsable de production :
Sa mission : Il/Elle commande l’équipe responsable de la fabrication et suit les objectifs de production en termes de coûts, de délais et de quantités des modèles.
Met au point le planning de fabrication, élabore le prix de revient définitif de la collection et règle les litiges.

Assistante de production :
Sa mission : Il/Elle prépare et envoie dossiers techniques et prototypes chez les façonniers. Réceptionne et contrôle les premiers prototypes fabriqués en usine en s’assurant de la conformité du produit.

Le/la logisticien(ne) :
Il planifie, organise et contrôle tout ou partie des opérations logistiques (réception, stockage, préparation de commandes, approvisionnement, expédition de marchandises, produits, …) d’un site (plate-forme logistique, unité de production, …) ou d’un service, selon les règles de sécurité et les impératifs techniques et économiques de production (qualité, productivité, délais). Il/elle peut également coordonner l’activité d’une équipe.

Le/la directeur(trice) ou Responsable de boutique
Il gère l’ensemble du magasin dont il/elle est en charge.

Le/la responsable boutique
Il effectue la gestion commerciale et administrative d’une petite ou
moyenne surface de vente et en développe la rentabilité commerciale. Il/elle dirige également la structure.

Directeur Commerciale :
En relation avec le département marketing, le directeur commercial met en place la politique commerciale de l’entreprise, en tenant compte de son potentiel et de son environnement. Favoriser l’augmentation du chiffre d’affaires, des parts de marché et des marges, développer la productivité et les compétences des équipes commerciales, voilà son quotidien.

Responsable visuel Merchandising :
Sa mission : Il/Elle met en scène les collections dans les vitrines, à l’intérieur des magasins et des corners dans le respect de l’identité de la marque. Travaille avec le studio de création et le service commercial pour adapter les décors aux tendances du marché et optimiser les ventes au sein des boutiques. Dirige des équipes de « visuel merchandiser » qui appliquent ses directives et font les remontées commerciales.

Visual Merchandiser :
Sa mission : Il/Elle met en place les vitrines et l’agencement des boutiques selon le cahier des charges définit par le/la responsable visuel merchandising.

Le (la) vendeur(euse) en prêt-à-porter
Le (la) vendeur(euse) en prêt-à-porter ne se contente pas d’accueillir et de conseiller une clientèle de plus en plus exigeante et avertie. Le plus souvent, il est également chargé de la gestion des stocks et du réassort des vêtements. On distingue le Vendeur Conseil (Enseignes Haut de gamme, Prenium, et milieu de gamme) du vendeur Polyvalent (Enseignes milieu de gamme et bas de gamme)

En effet, le travail du vendeur varie considérablement suivant le type de magasin où il est employé. Boutique traditionnelle, grand magasin, grande surface ou magasin spécialisé dans un genre de produit (jouets, loisirs, bricolage, micro-informatique…), son quotidien n’est pas le même.
Mais dans tous les cas, on lui demande une excellente connaissance des produits qu’il vend. Le conseil représente une part importante de son travail.
A ce titre le métier de vendeur en magasin est soumis à un bouleversement important en raison de l’utilisation de plus forte d’internet par une partie importante de la clientèle. Le vendeur subit donc une pression dans la mesure où il ne doit pas apparaître moins « informé » que le client.
Selon son lieu d’activité, il peut également étiqueter les produits ou assurer les commandes de réapprovisionnement.
Dans une petite structure ou une boutique, il peut être chargé de l’encaissement. Il dépend alors directement du gérant, du directeur ou du propriétaire du magasin.
La tâche du vendeur en supermarché est sensiblement différente. Il passe plus de temps à approvisionner et agencer les rayons qu’à conseiller les clients. Dans un supermarché ou un hypermarché, il est placé sous la responsabilité d’un chef de rayon.
Le travail de vendeur demande une bonne résistance physique et nerveuse et un sourire à toutes épreuves. Dans la distribution, le travail du samedi et les heures supplémentaires en période de fêtes sont probables.

Le/la responsable marketing
Il définit et met en œuvre la stratégie marketing (tarifs, promotion, communication, gammes de produits, supports techniques, …) pour l’ensemble des produits de l’entreprise. Il/elle peut également diriger un service ou coordonner l’activité d’une équipe.

Le/la Responsable de la communication
Il conçoit et contrôle la stratégie et les actions de communication et de diffusion de l’information en tenant compte des caractéristiques de style d’une marque ou d’une maison.
Styliste photo : Sa mission Il/Elle réalise des shoppings auprès des services de presse ou de communication des marques ou sociétés afin de composer des silhouettes mises en scène pour différents médias : presse magazine, presse télé, films, spots publicitaires, blogs…

Attachée de Presse :
Sa mission Il/Elle présente, accompagne et soutient les marques auprès de la presse magazines, télé, web. Met en place des outils de communication (dossiers de presse, look book, encarts publicitaires, évènements…) qui permettent aux journalistes et stylistes photos d’annoncer les nouvelles collections de couture, prêt-à-porter, accessoires et lignes de parfums/cosmétiques.

L’influenceur :
L’influenceur doit être capable de se créer une communauté précise de followers et de la cultiver en diffusant du contenu comme des vidéos, des photos ou d’autres messages.

Photographe de Mode :
Présenter les tendances, mettre en valeur les vêtements d’un couturier, faire vivre la mode sur de superbes créatures, sont les fonctions du photographe de mode. Pour réussir, il faut avant tout avoir un œil.